Benoît XVI remet en question le concile Vatican II

You may also like...

3 Responses

  1. Anonyme dit :

    Parmi les plus grands Pape que nous ayons connus ces cinquante dernières années, il a choisi, humblement, de conserver sa conscience claire ! J’admire son intelligence et son courage…

  2. Hydro dit :

    Sa démission fait suite au siège financier du Vatican, par la créature de Goldman Sachs et patron de la BCE Mario Draghi. Preuve supplémentaire que Bergoglio est l’homme de la maçonnerie et que le rêve de l’O.T.O (rendu impossible un siècle auparavant par Mgr Jouin et son action auprès de l’empereur d’Autriche Hongrie opposant son veto à l’élection du cardinal Rampolla) et de la Haute Vente est devenu réalité en la personne de cet argentin partisan de la théologie de la libération et du marxisme culturel.
    Jusqu’où va-t-on descendre?

  3. Olivier Valette dit :

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord avec ce qui est exprimé ici. Je souhaiterais seulement savoir à quelle occasion Benoît XVI, que j’admire beaucoup, a opéré ce salutaire retournement. Auriez des références, des sources certaines ?

    Union de prière,

    In Christo.

    Olivier

Laisser un commentaire