La croisade encore en vigueur de nos jours

La persévérance est une vertu qui nous incline à persister dans l’exercice du bien, en surmontant l’ennui que sa continuité nous cause.

“Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de la vie éternelle.”

(Apoc. III, 10)

 “La persévérance, c’est donc être prêt à tout sacrifier : ses biens, sa volonté, sa liberté et sa vie même, plutôt que de déplaire à Dieu. La premier moyen de persévérer dans le chemin qui conduit au ciel, c’est d’être fidèle à suivre et à profiter des mouvements de la grâce que Dieu veut bien nous accorder. »

Saint curé d’Ars

La croisade eucharistique consiste à mettre l’Eucharistie au centre de votre vie de Croisé. Travailler, souffrir, se réjouir, jouer pour Notre Seigneur qui est descendu en vos âmes par la communion, telle est la vie du Croisé.

Les 10 règles du Croisé

1.    Le croisé est soldat d’élite de Notre Seigneur Jésus-Christ, et défend les couleurs de Notre-Dame, la Sainte Vierge Marie.
2.    Le croisé est créé pour louer, honorer et servir Dieu, et par ce moyen, sauver son âme.
3.    Le croisé doit avant tout convertir son cœur.
4.    Le croisé, par sa prière, ses communions réparatrices, ses sacrifices, son apostolat veut par la grâce sauver son âme et celles de ses Frères.
5.    Le croisé doit avoir un grand amour pour l’Eglise, la Vérité, la sainte vertu de Pureté et son devoir d’état de chaque jour.
6.    Le croisé garde en son cœur un véritable esprit de Prière, de Pauvreté et de Pénitence.
7.    Le croisé refuse la voie large et veut cheminer sur la voie royale de la Croix.
8.    Le croisé fuit l’esprit mondain et les occasions prochaines de pécher.
9.    Le croisé ne laisse commettre devant lui ni blasphème, ni impureté, ni cruauté ou sabotage ; il respecte et ménage la création dans tous ses biens.
10.    Le croisé est doux pour ramener les âmes vers Dieu, fort pour se vaincre lui-même, humble, magnanime et loyal. Dans sa vie, il sera courtois, distingué, ardent et fidèle.

A l’origine

En permettant aux jeunes enfants de s’approcher de la sainte Eucharistie dès l’âge de raison, saint Pie X encouragea puissamment les enfants à la sainteté. Il fut ainsi à l’origine d’un grand mouvement de piété parmi la jeunesse qui fut créé en 1914 par un prêtre belge, Edouard Poppe (1890-1924). Relancée par des séminaristes d’Ecône dans les années quatre-vingt, la croisade comporte trois niveaux spirituels : le page, le croisé, le chevalier. La devise du croisé est tout entière contenue dans ces quatre mots : priecommunie – sacrifie-toi – sois apôtre. Le nom de Croisade Eucharistique est donné à cette œuvre de piété et d’apostolat pour souligner qu’elle doit se caractériser par son esprit de combat contre le règne des puissances du mal; Combat sous l’étendard de la Croix, alimenté à la grande source des forces surnaturelles : l’Eucharistie. A la base de la Croisade des Enfants se place l’offrande des bonnes actions de la journée que le Croisé fait chaque matin pour une grande intention de l’Eglise et ceci en union avec l’offertoire de la Messe. Le sens de cette offrande est donné par la devise de la Croisade Eucharistique des Enfants

Pour aller au ciel, il ne suffit pas d’éviter le mal ; il faut aussi faire le bien.

Pour mieux comprendre, par la consécration :

« En ces temps difficiles pour la vie de la Sainte Eglise nous élevons nos regards vers Vous, ô Notre-Dame. En 1917, à Fatima, Vous êtes venue prêcher la plus gigantesque Croisade jamais entreprise contre les forces du diable acharnées à précipiter les âmes en enfer. Et pour cela Vous vous êtes adressée à trois enfants, demandant que chacun prie, communie, se sacrifie, et soit apôtre pour la victoire de la Sainte Eglise Catholique sur les puissances du mal.

Désirant répondre à votre appel, nous avons relancé la Croisade Eucharistique, persuadés que les enfants, par leurs prières et leurs sacrifices, sauront attirer sur notre pauvre monde les miséricordes du Ciel et entraîner à leur suite une multitude de « grands » dans le combat pour le rétablissement des droits de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Aussi, aujourd’hui, d’une manière solennelle, nous voulons placer sous Votre protection maternelle, la Croisade Eucharistique des Enfants. Nous la consacrons entièrement à Votre Coeur Immaculé. Daignez accepter, ô Notre-Dame de Fatima, d’en être la Reine et la Gardienne.

Montrez-nous que cette consécration Vous est agréable, en répandant sur la Croisade Eucharistique et sur tous ceux qui la favorisent, la soutiennent ou la défendent, la plénitude des bénédictions divines, en sorte que sa croissance en sainteté et sa diffusion soient à la face du monde un vivant témoignage de la puissance de Votre Coeur Immaculé.

Et qu’enfin au Ciel, rassemblés par vos soins autour du trône de Jésus Notre Sauveur, le Seul Vrai Dieu, tous les croisés et les âmes sauvées par eux, s’écrient d’une même voix et pour l’éternité: VIVE LE CHRIST-ROI !

Le 13 mai 1987 / 70e anniversaire de la première apparition
de Notre-Dame à Fatima.

Source:

http://www.seminaire-econe.ch/frcom/statuts_fr.htm

http://archives.fsspx.org/fr/croisade-eucharistique

Tu souhaites entrer en contact avec nous, ça se passe ici : http://deus-vult.org/actualites/recrutement/